Loi Travail: L'étudiant blessé à Rennes pourrait perdre son œil

MANIFESTATION Le jeune homme aurait été touché par un tir de flash-ball...

C.A.

— 

Des manifestants dispersés par des gaz lacrymogènes, ici le 28 avril à Rennes.
Des manifestants dispersés par des gaz lacrymogènes, ici le 28 avril à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Débutée dans le calme, la manifestation contre la loi Travail a dégénéré à plusieurs reprises à Rennes ce jeudi. Lors d’échauffourées sur la place de la République, un étudiant de 20 ans a été grièvement blessé à l’œil. Pris en charge par les secours rue du Colonel Dreyfus, le jeune homme saignait abondamment. Il a pu être pris en charge par les pompiers, qui l’ont emmené au CHU Pontchaillou.

Selon les manifestants, il aurait été atteint par un tir de Flash-Ball lors d’une charge des forces de l’ordre. « C’est un gamin de 20 ans et il va peut-être finir sa vie borgne. Ça n’arrêtait pas de saigner. Il va peut-être perdre son œil », déplore Hugo Poidevin, membre de l’équipe médicale des manifestants et organisateur du mouvement étudiant. « Nous avons recensé 38 blessés dont dix graves », poursuit le jeune homme.

De leur côté, les policiers ont également essuyé de violentes charges de la part de certains manifestants. Plusieurs bombes artisanales ont notamment été balancées avant l’assaut rue Jean-Jaurès, comme en attestent les vidéos captées par des internautes. Le préfet a fait état de 20 interpellations et de deux blessés, assurant qu’une enquête sera ouverte concernant la blessure à l’œil.

En réponse, les forces de l’ordre ont chargé le cortège, pour disperser les individus qui décollaient les pavés de la rue Jean-Jaurès. C’est peu de temps après que le jeune homme a été blessé. Un début d’incendie est également à déplorer. Un fumigène balancé par un manifestant s’est coincé sur la devanture d’une boutique. Les pompiers ont pu intervenir.