Stade Rennais: «Accompagner la fanfare d'un rappeur? Tout est imaginable», réagit le club

FOOTBALL La classe orchestre de Fougères n'a pas eu trop de succès pendant Rennes-Monaco...

Jeremy Goujon

— 

La classe orchestre du collège Sainte-Marie de Fougères, avant le Rennes-Monaco du 24 avril 2016.
La classe orchestre du collège Sainte-Marie de Fougères, avant le Rennes-Monaco du 24 avril 2016. — ROUGE Mémoire

Football et musique ne font pas toujours bon ménage. Après Maître Gims, sifflé par le public avant la finale de la Coupe de la Ligue au Stade de France, la classe orchestre du collège Sainte-Marie de Fougères a reçu une volée de bois vert sur les réseaux sociaux, dimanche soir, pour sa performance durant Rennes-Monaco.

On ne peut pas plaire à tout le monde

D’abord sur la pelouse pour interpréter l’hymne breton (le Bro gozh ma zadoù), la troupe, régulièrement conviée au Roazhon Park, s’était ensuite installée en tribunes afin d’ambiancer l’enceinte. Mais les supporters rouge et noir n’ont que peu apprécié le spectacle. Morceaux choisis :

« C’est normal que ça ne plaise pas à tout le monde. Dans un stade, il y a une assistance au moins aussi diversifiée que la population française. Qui ne tente rien ne fait jamais d’erreurs, réagit pour 20 Minutes Sébastien Guéguen, directeur communication et marketing du SRFC. On n’ignore pas les remarques, on les intègre, qu’elles soient positives ou négatives. Et concernant la fanfare, on a eu autant de remarques négatives sur les réseaux sociaux, que de retours positifs de vive voix ou par d’autres biais. »

Mélange des genres

Pas question, donc, de mettre de côté les jeunes musiciens fougerais. « Ils reviendront certainement, assure Sébastien Guéguen, peut-être sous une autre formule. C’est une jeune classe dynamique du département. L’accompagner d’un rappeur pour satisfaire tout le monde ? On n’en sait rien, tout est imaginable. Dans l’idée de faire de l’animation pour tous, on ne se prive de rien. Le tour de la "sensibilité twittos" viendra sûrement sur un prochain match. On se montrera inventifs. »

De là à dépenser 50.000 euros pour Maître Gims