Bretagne: Des agriculteurs lancent leur agence de voyage

TOURISME Le site Terres de Bretagne propose des séjours innovants dans des fermes de la région…

Jérôme Gicquel

— 

Annie Martin poursuit son activité d'agricultrice en plus des chambres d'hôtes.
Annie Martin poursuit son activité d'agricultrice en plus des chambres d'hôtes. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Plongé dans une crise profonde, le monde agricole breton tente de trouver des solutions pour sortir la tête de l’eau. Pour compléter leurs revenus, certains se sont lancés depuis plusieurs années dans la vente directe de leurs produits. Pour d’autres, le salut pourrait venir des touristes, de plus en plus nombreux à rechercher l’authenticité. Réunis au sein de l’association Bienvenue à la Ferme, une quinzaine d’agriculteurs adhérents viennent de monter leur agence de voyages en ligne, baptisée Terres de Bretagne, pour promouvoir leur offre de séjours à la ferme.

>> A lire aussi : Saint-Malo a la cote auprès des touristes étrangers

C’est le cas d’Annie Martin et de son mari Vincent, éleveurs de porcs à Plestan près de Lamballe dans les Côtes d’Armor. Il y a quatre ans, ils se sont­ décidés à rénover entièrement un corps de ferme pour en faire des chambres d’hôtes très élégantes. « Soit on le faisait, soit le bâtiment allait tomber à l’abandon. L’aspect financier rentre bien sûr en compte dans ce projet mais il faut aussi aimer accueillir du public et partager des moments avec eux », indique la gérante des lieux.

« Casser les préjugés qui collent à notre métier »

Pour singulariser son offre, Annie Martin propose à ses hôtes d’un jour des visites de la porcherie, des cours pour apprendre à réaliser sa galette sur un bilig et bientôt un atelier tricot. Dans d’autres fermes, les clients peuvent même filer un coup de main aux agriculteurs si le besoin de terroir se fait sentir. « Le touriste devient acteur de son séjour. Et puis, on prend aussi le temps de leur expliquer le métier d’agriculteur en essayant de casser les préjugés qui collent à notre métier », poursuit Annie Martin.

Car les séjours à la ferme, s’ils sont désormais tendance, n’ont pas toujours eu bonne image. « Certains imaginent encore que leur séjour va être gâché par les nuisances ou les odeurs. Notre agence de voyages est là pour prouver que les agriculteurs peuvent proposer des prestations haut de gamme et des séjours innovants qui sortent un peu des sentiers battus », précise Karen Macé, animatrice du réseau Bienvenue à la Ferme dans les Côtes d’Armor. Lancé il y a quelques mois, le site Terres de Bretagne, qui permet de réserver directement en ligne, répertorie pour l’heure 16 séjours dans des fermes aux quatre coins de la région.