Rennes: Pour Alain Juppé, la Bretagne est une terre d'exception

POLITIQUE Le candidat à la primaire a passé la journée en Ille-et-Vilaine...

C.A.

— 

Le maire de Bordeaux et candidat à la primaire de la droite et du centre Alain Juppé, ici lors d'une visite à Rennes le 20 avril 2016.
Le maire de Bordeaux et candidat à la primaire de la droite et du centre Alain Juppé, ici lors d'une visite à Rennes le 20 avril 2016. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Invité à Saint-Malo dans la matinée, Alain Juppé a bouclé sa journée en Ille-et-Vilaine par la visite du centre culinaire contemporain à Rennes. Interrogé sur le contexte national, le candidat à la primaire de la droite et du centre s’est rapidement exprimé sur le contexte breton et son ancrage à gauche. « Je n’ai pas besoin de venir en Bretagne pour trouver une terre où la gauche résiste. Regardez d’où je viens », a déclaré le maire de Bordeaux face à la presse.

Entouré de quelques militants, Alain Juppé a célébré la création de son 1000e comité de soutien dans la capitale bretonne. « Pour moi, la Bretagne est une terre d’exception à laquelle je tiens beaucoup. Il y a ici une détermination et des ressources humaines formidables », a poursuivi l’ancien ministre, entouré de Bertrand Plouvier, élu rennais et porte-parole des Républicains, et de Pierre Méhaignerie, ancien ministre aujourd’hui maire de Vitré.

« Je n’ai que deux adversaires »

Le maire de Bordeaux n’est pas le premier des candidats à la primaire à se déplacer en Ille-et-Vilaine. Avant lui, Bruno Le Maire avait sondé sa popularité dans la région. « Je n’ai que deux adversaires : le Front national et le parti au pouvoir. Les autres ne sont que des compétiteurs. Il ne faudrait pas créer des blessures non cicatrisables qui nous empêchent de gagner », a commenté Alain Juppé au sujet de ses adversaires à la primaire. Dans les sondages, le maire de Bordeaux est celui qui a les meilleures chances de s’imposer au scrutin présidentiel.