L'ado tue un dealer au Mans, ses complices présumés jugés devant les assises

JUSTICE Un homme de 37 ans avait été abattu par un ado de 15 ans en février 2013 sur fond de trafic de stupéfiants. Ses complices présumés sont jugés à Rennes…

J.G.

— 

L'entrée de la salle de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes où se tient le procès.
L'entrée de la salle de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes où se tient le procès. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Le procès de trois hommes, âgés de 21, 23 et 26 ans, s’est ouvert ce mardi matin devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine à Rennes. Ils sont poursuivis pour complicité de meurtre en bande organisée après un guet-apens mortel survenu le 22 février 2013 dans le quartier des Glonnières au Mans.

Ce jour-là, un homme de 37 ans, déjà bien connu de la justice pour trafic de stupéfiants, avait été tué de deux balles de calibre 9 mm devant le hall d’un immeuble en début de soirée. L’individu avait succombé à ses blessures peu après son arrivée aux urgences du centre hospitalier du Mans.

Un règlement de comptes entre trafiquants de drogue

L’enquête s’est très vite orientée sur la piste du règlement de comptes entre trafiquants de drogue, la victime étant connue dans le milieu pour escroquer les autres dealers par la violence.

Entre le 19 et le 21 mai 2014, dix personnes en qualité de témoins ou sous le régime de la garde à vue avaient été entendues pour leur possible implication dans le meurtre d’Hamid Ben Salam. A l’issue de ces gardes à vue, quatre personnes, trois majeurs et un mineur, avaient été mises en examen et placées en détention provisoire.

Le tueur avait seulement 15 ans

Lors des auditions, le mineur, âgé à peine de 15 ans au moment des faits, Lien : avait reconnu avoir tiré les coups de feu mortels. Jugé le 3 juillet dernier devant le tribunal pour enfants de Rennes, Lien : il a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle.

Les trois majeurs sont quant à eux soupçonnés d’avoir commandité le meurtre et participé, à différents niveaux, à la préparation du crime. Le verdict est attendu le 29 avril dans ce procès.