Loi Travail: Divisée sur le blocage, l'université Rennes 2 opte pour un compromis

MANIFESTATION Les étudiants étaient nombreux à s'être déplacés...

C.A.

— 

Un petit millier de personnes était rassemblé lundi 18 avril en assemblée générale à Rennes 2.
Un petit millier de personnes était rassemblé lundi 18 avril en assemblée générale à Rennes 2. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

La crainte de voir les examens annulés a fait considérablement gonfler les rangs de l’assemblée générale étudiante ce midià l’université Rennes 2. En ce jour de rentrée, environ un millier de personnes étaient présentes pour débattre des suites du mouvement contre la loi Travail.

La plupart des étudiants attendaient surtout d’évoquer la délicate question du blocage de la fac.

Pas de blocage, si…

Après plusieurs heures de débats, l’AG s’est prononcée en faveur d’un compromis. Les étudiants demandent à la présidence de la fac un report des examens prévus le 28 avril, jour de manifestation, une dispense d’assiduité pour le jeudi 21 avril et la restitution de l’amphi B8, évacué par la force vendredi soir. En échange de quoi, ils promettent de ne pas perturber les examens. Précisons que cette mesure pourrait être de nouveau soumise au vote mercredi, lors de la prochaine AG.

A la tribune, les témoignages se sont succédé. Mobilisés depuis plus d’un mois contre la loi Travail, de nombreux opposants à la loi El Khomri ont rappelé la nécessité de se mobiliser pour « faire retirer le texte de loi ». Mais en face, de nombreux étudiants ont exprimé leur souhait de voir la fac rester ouverte. « On voudrait si possible passer nos examens sans blocus. Certains étudiants sont salariés, ils ne peuvent pas se permettre que les dates soient reculées », lance une jeune femme à la tribune, sous les applaudissements de la moitié de l’AG.

« La question du blocage divise »

La question du blocage cristallise les tensions. En cette semaine de rentrée, de nombreux oraux ou examens annulés sont programmés. « Dans notre classe, on évite d’en parler. La question divise, il y a même eu des insultes qui ont fusé. Le blocage, moi je vote pour s’il sert à quelque chose », témoigne Morgane, étudiante en L1 d’anglais.

L'entrée de l'amphi B8 à l'université Rennes 2 a été muré par les autorités. Ici le 18 avril 2016.
L'entrée de l'amphi B8 à l'université Rennes 2 a été muré par les autorités. Ici le 18 avril 2016. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

Avant les vacances, le président de l’université avait d’ailleurs insisté sur la nécessité de faire de cette semaine de rentrée un moment de rattrapage des cours annulés. « Nous ne voulons pas d’un diplôme au rabais », avait fait savoir Olivier David. Une nouvelle assemblée générale aura lieu mercredi.