Ligue 1: Et le grand perdant dans la course à l'Europe s'appelle Rennes

FOOTBALL Les Rouge et Noir se sont largement inclinés à domicile face à Guingamp (0-3), qui assure pratiquement son maintien...

Jeremy Goujon

— 

L'ancien Rennais Jimmy Briand, ici devant Sylvain Armand lors du match aller, a fait mal à son ex-club.
L'ancien Rennais Jimmy Briand, ici devant Sylvain Armand lors du match aller, a fait mal à son ex-club. — F. Tanneau / AFP

Deux ans après sa dernière défaite dans un derby en Ligue 1, le Stade Rennais a sombré à domicile contre l’En Avant de Guingamp (0-3). Les hommes de Jocelyn Gourvennec, qui l’avaient déjà emporté en mars 2014, ont humilié le SRFC en l’espace de quinze minutes en seconde période, grâce à des réalisations de Diallo (63e), Briand (auteur d’une belle talonnade à la 73e) et Sankharé (77e).

Le goal-average en prend un coup

« Si on bat Guingamp, l’horizon s’éclaircira », avait déclaré Rolland Courbis avant la rencontre. Le ciel s’est au contraire assombri pour les Rouge et Noir bretilliens, qui reculent de deux places au classement (7es). Après la gifle reçue à Nice (3-0), Rennes a donc tendu l’autre joue, compromettant sérieusement ses chances dans la course à l’Europe, à quatre journées de la fin.

Côté guingampais, en revanche, la route est dégagée dans l’optique du maintien. Avec huit points d’avance sur le Gazélec Ajaccio, premier relégable, on voit mal effectivement l’EAG (14e avant le match de l’OM à Monaco) ne pas renouveler son bail parmi l’élite.

Les Guingampais comme chez eux

Les supporters costarmoricains pouvaient alors chambrer avec leur banderole « Gwengamp Park », histoire de rebaptiser un stade qui aura enregistré un nouveau record d’affluence (29 068 spectateurs)…