Une réplique géante du dragon de «Game of Thrones» en projet

ART Un artisan breton lance un appel aux internautes pour financer son œuvre monumentale…

Jérôme Gicquel

— 

Image d'un des dragons dans la saison 5 de «Game of Thrones».
Image d'un des dragons dans la saison 5 de «Game of Thrones». — HBO

Cela va peut-être convaincre Daenerys Targaryen, la célèbre mère des dragons de la série Game of Thrones, de venir découvrir la Bretagne. Installé à Saint-Michel-en-Grève dans les Côtes d’Armor, Yann Hoccry va donner vie à un quatrième animal légendaire sous la forme d’une œuvre monumentale qui sera installée sur le toit de son atelier.

Une fois réalisé, le dragon sera installé sur le toit de l'atelier de Yann Hoccry.
Une fois réalisé, le dragon sera installé sur le toit de l'atelier de Yann Hoccry. - Yann Hoccry

« Avant le succès de Game of Thrones, j’avais déjà ce projet de réaliser un dragon grandeur nature car c’est un animal qui m’a toujours fait rêver. Je suis bien sûr fan de la série et je me suis un peu inspiré des dragons de Daenerys, qui sont très réalistes, pour mes croquis », explique cet artisan couvreur de 33 ans.

Un dragon de 7 mètres de long pesant plus de 3 tonnes

Une fois réalisé, le monstre ne devrait pas passer inaperçu dans le petit village breton puisqu’il mesurera sept mètres de long et pèsera près de trois tonnes. « C’est un projet d’envergure. Tout a été pensé pour que cette œuvre monumentale dure dans le temps, d’où l’utilisation du cuivre qui est un matériau qui résiste bien à la corrosion et à l’oxydation », détaille-t-il.

Pour que son dragon voit le jour, Yann Hoccry compte sur l’énorme communauté de fans de la série dont la saison 6 démarre dans quelques jours. Il vient pour cela de lancer une campagne participative sur la plateforme Ulule pour notamment financer la tête, les pattes ou les yeux de l’imposante bête.

Les 4.300 écailles du dragon mises en vente

Parallèlement, Yann Hoccry met également en vente les 4.300 écailles de cuivre qui orneront le dragon avec la possibilité de les personnaliser et même de les façonner dans son atelier. « C’est un projet que je souhaite collectif. Il y a aussi derrière l’idée de partager mes connaissances sur le métier », précise le jeune artisan breton.

Exemples de croquis du dragon réalisés par Yann Hoccry.
Exemples de croquis du dragon réalisés par Yann Hoccry. - Le dragon de cuivre

Si les finances sont au rendez-vous, Yann Hoccry imagine même de rendre le dragon vivant avec l’aide des équipes des Machines de l’Ile à Nantes. Avant cela, il va d’abord s’attaquer à la fabrication du squelette et à la création des écailles de cuivre jusqu’au mois de février, avant l’assemblage et l’installation sur la toiture prévue pour fin 2017. Se posera alors la question d’inviter Daenerys Targaryen pour l’inauguration officielle du dragon. « Si elle vient, je ne suis pas sûr de la laisser repartir », sourit-il.