Saint-Malo: Le patron d'une entreprise en pleine croissance viré en cinq minutes

ECONOMIE Le président du Laboratoire de la mer a été débarqué mardi...

C.A.

— 

Vue extérieure du laboratoire de la mer à Saint-Malo.
Vue extérieure du laboratoire de la mer à Saint-Malo. — Capture d'écran Google Maps.

Vous ne connaissez sans doute pas le Laboratoire de la mer. Mais vous connaissez peut-être leur produit phare appelé Physiomer. Ce spray nasal à base d’eau de mer est leader mondial sur son marché et voit son chiffre d’affaires grimper avec une croissance à deux chiffres depuis cinq ans. Un modèle de réussite. Insuffisant pour conserver son président a priori. Mardi, Olivier Bertaud a été remercié et a dû quitter les lieux en cinq minutes, rapporte Ouest-France.

« On m’a demandé de quitter la ville »

Interrogé, le président a expliqué qu’il « ne s’y attendait pas du tout ». « Les actionnaires m’ont demandé de partir tout de suite et de quitter la ville », explique-t-il au quotidien. C’est le père d’Olivier Bertaud qui avait racheté la société en 1981, avant de la vendredi au groupe belge Omega Pharma. Cette même société a été rachetée fin 2014 par le groupe pharmaceutique américain Perrigo, ce qui a pu précipiter le licenciement du président.

Mardi, les 130 salariés du site se sont mis en grève pour protester contre cette décision. Ils ont également bloqué la circulation un moment.

La société Laboratoire de la mer est basée à Saint-Malo.
La société Laboratoire de la mer est basée à Saint-Malo. - Capture d'écran Laboratoire de la Mer