Rennes: La guerre contre le frelon asiatique est relancée

ENVIRONNEMENT Depuis cinq ans, 464 nids ont été détruits en ville…

Jérôme Gicquel

— 

Un frelon asiatique capturé le 5 août 2014 à Saint-Paul-les-Dax, dans le sud-ouest
Un frelon asiatique capturé le 5 août 2014 à Saint-Paul-les-Dax, dans le sud-ouest — Jean-Pierre Muller AFP

En même temps que les beaux jours, les frelons asiatiques sont de retour avec l’arrivée du printemps. Pour éviter les piqûres, qui peuvent même conduire jusqu’à la mort, la ville de Rennes a engagé depuis 2011 un plan de lutte contre l’insecte, en partenariat avec la fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles.

En cinq ans, ce sont ainsi 464 nids qui ont été détruits, dont 350 rien que l’an dernier. Une trentaine de pièges ont par ailleurs été installés à proximité des ruches sur des sites municipaux et chez les apiculteurs et 120 fondatrices ont été capturées, évitant ainsi la création de plusieurs dizaines de nids.

Ne pas détruire soi-même le nid de frelons

En cas de suspicion ou de constatation de la présence de frelons asiatiques, la ville de Rennes invite les habitants à se signaler sur la plateforme RenCitéZen. Un agent viendra alors examiner la situation avant la destruction du nid si cela est confirmé.

Il est en revanche fermement déconseillé de procéder soi-même à la destruction du nid sous peine de se faire attaquer par les frelons.