PORTFOLIO. Coupe de France: Ajaccio qui rit, Rennes qui pleure après la finale

VOLLEY Battus au tie-break, les Bretons seront passés à deux points d'un deuxième sacre dans l'épreuve....

Jeremy Goujon

— 

Le capitaine rennais Gérald Hardy-Dessources se dit « fier de [son] équipe » malgré la défaite en finale de Coupe de France.
Le capitaine rennais Gérald Hardy-Dessources se dit « fier de [son] équipe » malgré la défaite en finale de Coupe de France. — J. Crosnier / FFVB

Le Rennes Volley 35 attendra pour enrichir son palmarès. Pour la première fois de son histoire, le GFC Ajaccio (Ligue A) a en effet remporté la Coupe de France, dimanche, en s’imposant 3-2 au terme d’une finale à rebondissements (23-25, 25-15, 21-25, 25-19, 16-14).

Titré en 2012, le club breton (Ligue B) a cru une nouvelle fois tenir le trophée entre ses mains, lorsqu’il mena 11-13 dans le tie-break. Mais les Ajacciens ont réussi à forcer leur destin, offrant ainsi à la Corse un sacre historique.

Place à la remontée en Ligue A

« C’est une déception, parce que nous n’étions pas loin, réagissait le capitaine rennais Gérald Hardy-Dessources. Ça ne s’est pas joué à grand-chose [match à voir ou revoir ici], mais nous n’avons pas à avoir de regrets, nous avons fait un beau parcours. Nous les avons bien ralentis, nous avons sorti quelques blocks, c’est indéniable qu’il y a de la qualité dans cette équipe. Félicitations à Ajaccio, la rentrée de Xavier Kapfer a fait la différence. Maintenant, je suis fier de l’équipe et des supporters, qui ont été énormes. On va se concentrer sur les play-off et la montée. »