Rennes: Un bar à chats en projet près de la place Hoche

TENDANCE Sophie Allain lance un appel aux internautes pour ouvrir son établissement…

Jérôme Gicquel

— 

Dans un bar à chats, à Paris. Photo : V. Wartner / 20 Minutes
Dans un bar à chats, à Paris. Photo : V. Wartner / 20 Minutes — VINCENT WARTNER / 20 Minutes

Véritable phénomène au Japon, les bars à chats font des petits un peu partout en France. Après Paris, Lyon, Nantes ou Montpellier, le concept devrait débarquer dans les prochaines semaines à Rennes. Bénévole au sein de l’association Ker Kaz’h (le village des chats en breton) basée à Gestel dans le Morbihan, Sophie Allain a prévu d’ouvrir son bar spécialisé en « ronronthérapie », le Chat Puccino, d’ici l’été entre la faculté de droit et la place Hoche.

« C’est un lieu qui s’adresse notamment aux personnes qui ne peuvent pas avoir de chat dans leur appartement et qui veulent passer un bon moment en leur compagnie. Des études ont prouvé que la présence de chats apaise les gens », indique l’entrepreneuse, passionnée de chats depuis sa plus tendre enfance.

Ne pas apporter son chat ni nourrir ceux du bar

Dans son établissement qu’elle souhaite « cosy et relaxant », une dizaine de chats de l’association Ker Kaz’h paraderont au milieu de la clientèle en toute simplicité, avec également des jeux et des parcours au mur mis à leur disposition. Tout en dégustant une tartine ou une tarte sucrée ou en buvant un thé, les clients pourront quant à eux jouer avec les félins ou les caresser.

Mais attention tout de même à respecter certaines règles. « Il ne faudra pas leur donner à manger ni les déranger pendant qu’ils dorment. Les clients ne pourront pas non plus emmener leur propre chat », précise Sophie Allain. A l’intérieur du bar, des règles d’hygiène strictes seront également instaurées, avec notamment la présence de litières automatiques et l’interdiction pour les animaux d’accéder en cuisine.

Les bars thématiques se développent

Particularité de l’établissement, les chats qui logeront au Chat Puccino seront proposés à l’adoption pour les clients qui le souhaitent. Déjà bien avancé, ce projet de bar à chats n’attend désormais plus que le feu vert des banques pour voir le jour à Rennes. Sophie Allain a lancé un appel au financement participatif sur la plateforme bretonne Kengo pour l’aider à acheter du matériel.

Le bar à chats n’est pas le seul bar à thème à se lancer dans la capitale bretonne. Sur le boulevard Magenta, L’Heure du Jeu a ainsi réussi à fidéliser une clientèle passionnée de jeux de société et de cartes à jouer. Les fans de jeux vidéo ont quant à eux trouvé leur QG au Warp Zone, qui a ouvert début 2015 au bout du mail François Mitterrand.