Deux salons de massage soupçonnés de proxénétisme à Rennes et Nantes

PROSTITUTION Les gérants ont été interpellés et devraient être mis en examen…

J.G.

— 

Un salon de massage. Illustration.
Un salon de massage. Illustration. — F. Durand - Sipa

En plus de « massages naturistes sensuels », les salons proposaient-ils aussi des prestations sexuelles ? C’est la conviction de la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Nantes qui a ouvert une enquête depuis fin 2015 pour des soupçons de proxénétisme dans deux salons implantés à Rennes et à la Chapelle-sur-Erdre.

Les gérants présentés au parquet de Nantes ce mercredi

Lundi, les gérants de ces deux salons ont été interpellés à leur domicile, rapporte Ouest-France. Il s’agit d’une jeune femme de 23 ans, de son compagnon d’une cinquantaine d’années et de la mère de ce dernier, âgée de 70 ans.

Lors de leurs auditions, les accusés ont réfuté les actes de prostitution, affirmant que les prestations étaient seulement sensuelles et non sexuelles. Les trois personnes doivent être présentées ce mercredi matin au parquet de Nantes en vue de leur mise en examen pour proxénétisme aggravé.