Rennes: Polémique autour d’une œuvre d’art à 200.000 euros

URBANISME L’opposition dénonce le coût de la commande passée par la ville à l’artiste Krijn de Koning…

Jérôme Gicquel
— 
Visuel d'illustration du projet de l'artiste Krijn de Koning.
Visuel d'illustration du projet de l'artiste Krijn de Koning. — Krijn de Koning

Actuellement en plein chantier, la rue de l’Alma s’embellira bientôt avec une œuvre d’art signée de l’artiste néerlandais Krijn de Koning. Mêlant sculpture et peinture avec des couleurs très vives, la marque de fabrique de l’artiste, l’œuvre s’intégrera sous forme de mobilier urbain dans cinq emplacements précis de la rue. La pose des œuvres se déroulera durant l’été 2017 avant un vernissage prévu à la rentrée.

L’œuvre de Krijn de Koning sera installée sur cinq emplacements de la rue.
L’œuvre de Krijn de Koning sera installée sur cinq emplacements de la rue. - Krijn de Koning

Cette commande de la ville conclue en décembre pour un montant de plus de 205.000 euros a fait bondir l’opposition. « J’estime le montant assez élevé dans une période où la maire de Rennes répète sans cesse que le contexte financier de sa municipalité est contraint et où l’on demande aux Français de faire des efforts et aux Rennais de se serrer la ceinture », dénonce Bertrand Plouvier, chef de file d’Alternance 2020. L’élu reproche également à la ville de ne pas avoir « sollicité l’avis des riverains pour le choix du projet artistique » et de ne pas avoir joué la carte locale « en investissant dans une œuvre d’art réalisée par un artiste rennais ».

L’artiste bientôt à Rennes pour présenter des prototypes

Des critiques balayées d’un revers de main par la majorité de gauche au pouvoir. « Il s’agit là d’un mobilier urbain remarquable qui sera aussi fonctionnel. Cela participera à l’identité de la ville, à son rayonnement et offrira aux habitants un espace agréable de rencontres. Et l’œuvre sera offerte à l’ensemble des Rennais et pas seulement aux riverains », indique Benoît Careil, l’élu en charge de la culture, qui rappelle au passage qu’il y a déjà « 45 réalisations d’art public sur le territoire de la ville ».

Artiste reconnu internationalement pour ses constructions dans l’espace urbain, Krijn de Koning se rendra avant l’été à Rennes pour rencontrer les élus et présenter quelques-uns des prototypes de son œuvre.