Un couvoir breton condamné pour avoir maltraité des poussins

JUSTICE Les dirigeants devront payer une amende de 19.000 euros…

J.G. avec AFP

— 

La vidéo montre des poussins broyés puis jetés dans une benne à ordures.
La vidéo montre des poussins broyés puis jetés dans une benne à ordures. — Association L214

Le couvoir Saint-François à Saint-Hernin dans le Finistère a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Brest à une amende de 19.000 euros pour des mauvais traitements envers des poussins. Ce procès faisait suite à une plainte déposée en novembre 2014 par l’association L214 qui avait diffusé à l’époque une vidéo choc montrant des poussins broyés ou étouffés par centaines dans des sacs-poubelle. Plus de 100.000 poussins auraient été mis à mort de cette façon en 2014, selon l’association.

Le directeur du couvoir en partie relaxé

Le couvoir et son dirigeant ont en revanche été relaxés des faits de « destruction volontaire et sans nécessité d’animal domestique », une contravention relevant du code pénal, le tribunal considérant que ces actes avaient été commis par les salariés de l’entreprise et non par son dirigeant.

>> A lire aussi : Qui est L214, l’association par qui le scandale a éclaté ?

Lors de l’audience du 2 février, le directeur Daniel Glevarec avait assuré avoir été au courant de certaines pratiques non conformes avec la législation mais ne pas les avoir cautionnées. Il avait notamment affirmé ne pas avoir été au courant de la pratique consistant à envoyer des poussins vivants directement dans un broyeur, assurant que « la consigne était de passer tous les poussins à l’euthanasieur » au préalable.