Rennes: Comment les architectes vont transformer la ville

URBANISME Deux bâtiments circulaires vont être construits sur la ZAC Madeleine...

Camille Allain

— 

Les deux tours de la ZAC Madeleine à Rennes présentent une architecture très originale.
Les deux tours de la ZAC Madeleine à Rennes présentent une architecture très originale. — Hondelatte Laporte Architectes

Depuis quelques années, les constructions originales se multiplient à Rennes. On pense à l’immeuble de Jean Nouvel baptisé Cap Mail et entièrement vitré, aux bureaux du Crédit Agricole à la Courrouze, aux bâtiments futuristes prévus à EuroRennes ou encore aux grandes tours annoncées à Baud Chardonnet et aux Gayeulles.

Mardi, la municipalité a confirmé son goût prononcé pour l’originalité en dévoilant les esquisses de deux tours circulaires, qui seront construites en bas de la rue de Nantes.

A lire aussi: Les friches industrielles seront démolies

Baptisé « Panorama », le programme de la ZAC Madeleine prévoit la construction de deux tours jumelles de onze étages au-dessus des voies ferrées. « La vue est ici très dégagée. Ces bâtiments vont se voir de partout », assure l’architecte Mathieu Laporte. Et pour cause. Les deux cylindres abritant 86 logements seront posés sur un imposant socle qui accueillera 120 places de parking et sept cellules réservées aux artisans sur deux étages, plus un étage enterré. « Nous végétaliserons ce socle pour qu’il apparaisse moins massif », promet l’architecte.

Le chantier, qui devrait débuter en fin d’année et être livré en 2019, s’inscrit dans la volonté de la ville de varier les styles urbanistiques. « C’est un projet étonnant, assez innovant, qui ne plaira pas à tout le monde. C’est assumé », explique l’adjoint à l’urbanisme Sébastien Sémeril. Depuis quelques années, la municipalité a osé faire le pari de l’originalité dans son urbanisme. « Et cela va continuer. Ce que nous voulons, c’est perturber l’uniformisme, éviter que tout ne soit linéaire », poursuit l’élu socialiste. Aujourd’hui, seules les tours du Colombier, des Horizons ou encore la Mabilais se font remarquer sur la « skyline » rennaise.

La caserne Foch intéresse la ville

Pour varier les formes, d’autres projets ambitieux devraient également voir le joursur l’îlot de l’Octroi (au bout du mail François Mitterrand) ou encore au Blosne, avec le projet de conservatoire. Et les idées ne semblent pas manquer. Juste en face de la ZAC Madeleine, la ville lorgne déjà sur la caserne Foch, qui devrait voir ses militaires partir d’ici 2020. « On ne s’en cache pas, nous sommes très intéressés », conclut Sébastien Sémeril.