Rennes: Un fight organisé entre supporters rennais et nantais

FAITS DIVERS Une grosse centaine de personnes était réunie pour en découdre...

C.A.

— 

Giovanni Sio à la lutte avec Lorik Cana lors de Nantes-Rennes le 13 septembre 2015.
Giovanni Sio à la lutte avec Lorik Cana lors de Nantes-Rennes le 13 septembre 2015. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Ils étaient une cinquantaine côté rennais, environ 80 côté nantais. Dans la nuit de samedi à dimanche, des supporters des deux clubs de football s’étaient donné rendez-vous à Rennes pour en découdre, en amont du derby entre le Stade Rennais et le Football Club de Nantes dimanche.

Ce « fight » entre ultras a eu lieu rue Paul de Bert et rue de Paris vers 1h du matin dimanche, quelques heures avant le coup d’envoi du match remporté par les Rennais. Appelés par des riverains, les policiers sont intervenus à trois reprises pour calmer les esprits. Aucune interpellation n’a eu lieu. « Ils étaient tous habillés sobrement, sans aucun signe distinctif ou d’appartenance à un club », a confié un riverain à Ouest-France.

Ces fight sont organisés en marge des rencontres de football par des ultras, qui viennent s’affronter à mains nues en pleine rue. Des affrontements de ce type avaient opposé des supporters stéphanois aux Nantais en 2014.