Stade Rennais: «Dembélé a réussi un exploit : grâce à lui, on ne parle plus de Gourcuff», constate Rolland Courbis

FOOTBALL L’entraîneur des Rouge et Noir est revenu sur la victoire de son équipe face à Nantes (4-1)...

Jeremy Goujon

— 

Rolland Courbis, entraîneur de Rennes, le 22 janvier 2016 contre Ajaccio.
Rolland Courbis, entraîneur de Rennes, le 22 janvier 2016 contre Ajaccio. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Pour la première fois depuis le 18 novembre 1970, le Stade Rennais aura passé quatre buts au FC Nantes (4-1), ce dimanche.

Courbis à moitié satisfait

Après la plus large victoire à domicile du SRFC en championnat depuis le 6-2 infligé à Évian la saison passée, Rolland Courbis avait évidemment de quoi être satisfait. Même si les Rouge et Noir pouvaient davantage soigner leur goal-average, selon le technicien marseillais.

« Si on tient notre match référence ? Ce n’est pas difficile, déclarait Courbis. Mais sans être maniaque et mécontent, on tient plutôt notre première mi-temps. Mener 4-0 à la pause et finir à 4-1... On pouvait faire mieux et profiter d’une soirée où tout rigole. Si on renouvelle cette première période, ce sera compliqué pour Lyon [futur adversaire au Roazhon Park, dimanche prochain], et pour d’autres. »

Yoann qui ?

Le coach a bien sûr commenté la performance d’Ousmane Dembélé, auteur d’un triplé, et son coup de bluff, deux jours auparavant. Où il était question de faire souffler le phénomène, finalement titulaire face aux Canaris.

« Ça prouve que je suis un mauvais menteur, même si j’y ai réfléchi, avoue Rolland Courbis. Ousmane est à la fois une satisfaction et un cas très délicat à gérer : vous imaginez, à 18 ans, toutes ces sollicitations… J’étais à 51% de le faire reposer, uniquement sur la première mi-temps. Il a réussi un exploit : grâce à lui, on ne parle même plus de Yoann Gourcuff, qui était pourtant titulaire pour la première fois à Rennes depuis des mois… »