Rennes: Une femme condamnée pour des maltraitances sur une centenaire

JUSTICE L'agent a pourtant nié les faits devant le tribunal...

C.A.

— 

Illustration d'une femme marchant dans le couloir d'une maison de retraite en région parisienne.
Illustration d'une femme marchant dans le couloir d'une maison de retraite en région parisienne. — Sebastien Bozon AFP

Une ancienne agent hospitalière a été condamnée mardi à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Rennes, qui l’a jugée coupable de maltraitances sur une femme âgée de 101 ans qui résidait dans une maison de retraite de la région rennaise.

En poste depuis une dizaine d’années, la femme exerçait de nuit. Accusée d’avoir maltraité plusieurs résidentes de janvier à avril 2015, elle avait nié les faits face au tribunal assurant « aimer son métier » et « n’avoir aucun problème avec ces patientes ».

Des humiliations, des insultes

Les victimes reprochaient des humiliations, d’avoir été secouées, insultées ou de se voir refuser l’accès aux toilettes. L’une des femmes aurait reçu un oreiller et des protections souillées sur le visage. Décédée depuis, la centenaire n’avait pas pu témoigner. Présente lors de l’audience, sa fille n’avait pu retenir ses larmes. Les deux autres victimes, souffrant de la maladie d’Alzheimer, n’avaient pas témoigné non plus.

L’agent hospitalière, peu bavarde et réputée froide, avait nié les faits. Son avocate avait tenté d’accuser les deux collègues de colporter « des rumeurs ».