20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENVIRONNEMENTUne pollution de 42 km détectée au large du Finistère

Une pollution volontaire de 42 km détectée au large du Finistère

ENVIRONNEMENTUn navire battant pavillon du Libéria a été dérouté vers le port de Brest…
La pollution détectée s'étend sur près de 42 kilomètres.
La pollution détectée s'étend sur près de 42 kilomètres. - Préfecture maritime de l'Atlantique
Jérôme Gicquel

J.G. avec AFP

Une « pollution maritime volontaire » a été détectée par la Marine nationale mercredi au large du Finistère dans le sillage d’un vraquier battant pavillon du Liberia. Le navire long de 225 mètres a été dérouté vers Brest où il est attendu dans la soirée. C’est lors d’un vol de surveillance dans la Zone économique exclusive (ZEE) française qu’un Falcon 50 a détecté cette nappe d’hydrocarbure dans le sillage du Thisseas, a indiqué la préfecture maritime de l’Atlantique.

En provenance de Russie, le navire se dirigeait vers la Chine

Le navire, en provenance de Saint-Pétersbourg, se dirigeait vers la Chine. Il croisait à 185 milles nautiques, soit environ 340 kilomètres au sud-ouest de la pointe de Penmarc’h dans le Finistère. L’équipage du Falcon 50 a observé et filmé une pollution maritime de 23 milles nautiques (environ 42 kilomètres) de long sur 50 mètres de large.

Un procès-verbal de constatation a été rédigé par le commandant du Falcon 50 et transmis au procureur de la République du tribunal de Brest, spécialisé pour la répression des pollutions volontaires par hydrocarbures, qui a décidé le déroutement du navire vers Brest.

Sujets liés