Rennes: Malade, la prisonnière basque sera libérée

PRISON Lorentxa Guimon a été condamnée en 2003 à 20 ans de prison...

C.A. avec AFP

— 

Illustration de la prison des femmes de Rennes.
Illustration de la prison des femmes de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

La mobilisation aura fini par payer. Quelques jours après la manifestation organisée à Rennes, la chambre de l’application des peines de la Cour d’appel de Paris a confirmé jeudi la libération conditionnelle de Lorentxa Guimon. Cette militante française de l’organisation indépendantiste basque espagnole ETA souffre de la maladie de Crohn depuis des années. 

Condamnée à 20 ans de prison

Interpellée en 2003, la militante de 46 ans devait purger une peine de 20 ans de réclusion, résultat de la confusion de plusieurs condamnations pour ses activités au sein de l’appareil logistique d’ETA. Atteinte d’une maladie chronique du système digestif depuis plusieurs années, elle devrait être libérée la semaine prochaine.

« La chambre de l’application des peines a pris en compte le fait que son état de santé s’est considérablement dégradé ces dernières semaines. Une décision inverse aurait été incompréhensible », a déclaré Me Paulus-Basurco, relatant que sa cliente avait été hospitalisée à trois reprises ces dernières semaines.