Notre-Dame-des-Landes: Cacophonie autour de la consultation en Bretagne

AEROPORT Le conseil régional n'a pas apporté de réponse claire...

C.A.

— 

Manifestation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes le 24 mars 2012 à Nantes.
Manifestation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes le 24 mars 2012 à Nantes. — archives F. Elsner / 20 Minutes

Alors que se prépare la grande manifestation des opposants samedi à Notre-Dame-des-Landes, la question du projet d’aéroport du Grand Ouest s’est invitée à la session du conseil régional de Bretagne ce jeudi.

Maire de Vannes et conseiller régional d’opposition, David Robo a interrogé la majorité sur la légitimité de voir tous les Bretons et Bretonnes voter, à l’occasion de la consultation annoncée par François Hollande. « La région finance 30 millions d’euros. Il serait logique que nous puissions voter. Que comptez-vous faire pour que les Bretons puissent s’exprimer ? », a questionné le maire Les Républicains.

« C’est à l’Etat de définir le périmètre »

Présent lors de l’assemblée, le président Jean-Yves Le Drian a préféré laisser son élu en charge des transports répondre. « La consultation aura de toute façon du mal à trouver son périmètre parfait. Mais c’est à l’Etat, qui porte ce projet, de définir le périmètre », a répondu Gérard Lahéllec, tout en rappelant son soutien au projet d’aéroport.

Bottant en touche, l’élu communiste n’a guère fait avancer la discussion. Les représentants des conseils départementaux du Morbihan, de la Vendée et dans une moindre mesure d’Ille-et-Vilaine ont pourtant ouvert le débat, demandant à être inclus dans cette consultation. « C’est la région qui paye mais ce sont les départements qui parlent », ironise l’élu. « Je pense qu’il ne faut pas rajouter de la confusion ».

Les routes bloquées samedi

La Bretagne, qui versera 30 millions d’euros, ne fera donc pas le forcing pour être consultée si l’Etat ne la retient pas. « Nous avons plusieurs fois dit que nous étions favorables à ce projet. Les élections successives semblent parler d’elles-mêmes. Les Bretons y ont déjà répondu », a poursuivi le vice-président.

Samedi, un important rassemblement d’opposants au projet est prévu sur le site du projet d’aéroport. Des milliers de personnes sont attendues. Notez par ailleurs que d'importantes perturbations sont à prévoir sur les axes routiers menant à Nantes.