Colère des agriculteurs: «Venir chez moi, ce n'est pas la bonne méthode», réagit Stéphane Le Foll

POLITIQUE Des éleveurs ont rendu visite au ministre dimanche soir...

C.A.
— 
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll était à Rennes lundi 22 février 2016 pour signer le plan de soutien de la filière porcine.
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll était à Rennes lundi 22 février 2016 pour signer le plan de soutien de la filière porcine. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Au lendemain de la visite d’éleveurs à son domicile près du Mans, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a signé lundi le plan pour la filière porcine bretonne. Hasard du calendrier, le ministre était aux côtés du président de région Jean-Yves Le Drian, qui a également reçu la visite d’agriculteurs dimanche près de Lorient.

Une « discussion constructive »

« Venir un soir chez un ministre pour lui imposer quoi que ce soit, je ne crois pas que ce soit la bonne méthode », a réagi le ministre de l’Agriculture. Selon les éleveurs présents, une « discussion constructive » se serait engagée après un petit coup de colère du ministre.

A lire aussi : « Pourquoi vous m’emmerdez alors que je suis en famille ? »

« Quand j’ai ouvert ma barrière, il y avait 30 agriculteurs face à moi. Ce genre de rencontre, je suis prêt à les assumer, je suis là pour dialoguer. Mais un ministre ne peut pas tout faire. Si on veut s’en sortir, c’est collectivement, en se regroupant et en associant la grande distribution », a ajouté le ministre.

Egalement invité à réagir, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a préféré botter en touche. « La bonne méthode, c’est la méthode collective, celle que l’on a menée aujourd’hui », a répondu le président de région en référence à la réunion de crise qui s’est tenue lundi à Rennes.