Le Bal Pirate veut relancer l’esprit des guinguettes comme ici à Joinville-le-Pont.
Le Bal Pirate veut relancer l’esprit des guinguettes comme ici à Joinville-le-Pont. — Sel Ahmet / SIPA

SORTIES

Rennes: Le Bal Pirate veut faire guincher la ville

Le collectif organise sa quatrième fête dimanche au Delta…

Une envie de guincher ce dimanche ? Alors direction le bistrot Le Delta où se tiendra la quatrième fiesta du Bal Pirate. « On ne trouvait pas de lieu à Rennes pour danser en toute convivialité, dans l’esprit fête de village ou bal de mariage. On a donc décidé de lancer notre propre événement », indique Sylvain Dajoux, capitaine de l’association. « L’idée est de mêler les générations comme dans les guinguettes du bord de Loire », poursuit-il.

Un dimanche par mois, l’équipe du Bal Pirate pose donc sa sono dans des cafés rennais avec une playlist « pas trop pointue ni trop beauf non plus », précise Sylvain Dajoux. Une fois sur deux, l’événement se tiendra au Delta, qui fait office de camp de base pour l’association. Pour les autres dates, Le Bal Pirate part en quête de bars populaires. « On évite l’hyper-centre pour aller voir ce qu’il se passe dans les quartiers ».

Leur projet pour le lavoir de Chézy non retenu par la ville

Si le rendez-vous n’est pas encore devenu un incontournable de l’agenda rennais, les premiers bals ont déjà trouvé un public de fidèles. « On a eu entre 200 et 250 personnes. C’est un bon début », assure Sylvain Dajoux.

Pour ses prochains bals, Le Bal Pirate rêvait déjà du lavoir de Chézy, laissé à l’abandon, pour le transformer en guinguette. Leur projet n’a finalement pas été retenu dans le cadre de la Fabrique Citoyenne, la ville ayant décidé de fusionner plusieurs projets liés à la réhabilitation de ce lavoir. « On gardera bien sûr un œil sur le dossier en espérant que ce lieu restera ouvert au public ».