Colère des agriculteurs: Le blocage de la rocade de Rennes levé

AGRICULTURE La circulation est encore très perturbée...

J. G. et C. A.

— 

Les tracteurs quittent la préfecture Beauregard à Rennes.
Les tracteurs quittent la préfecture Beauregard à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Le blocage de la rocade de Rennes par les agriculteurs est sur le point d’être levé, ont annoncé les organisateurs peu avant 18h30 ce mercredi. Les manifestants attendaient la libération de l’un des leurs, interpellé en marge des heurts qui ont éclaté devant la préfecture Beauregard en milieu d’après-midi.

« Il a été libéré, il sera bientôt convoqué devant la justice », annonce une source policière.

La circulation reste difficile

Depuis le début de la journée, les agriculteurs bloquaient la rocade de Rennes, en attendant l’annonce des mesures par le Premier ministre. Manuel Valls a assuré que les cotisations sociales des agriculteurs « baisseraient immédiatement de sept points ». Si certains jugent les mesures « insuffisantes » et réclament « des prix », les annonces ont, au moins temporairement, calmé les esprits.

Un agriculteur a été interpellé en marge des heurts qui ont éclaté devant la préfecture à Rennes. - C. Allain/APEI/20 Minutes

 

La circulation reste cependant très difficile aux abords de la capitale bretonne où de nombreux axes sont toujours très chargés.

La journée a également été émaillée de quelques heurts, notamment aux abords de la préfecture Beauregard. Les forces de l’ordre ont dispersé les manifestants à coups de gaz lacrymogènes, après que certains ont tenté de forcer le portail du Conseil départemental, voisin de la préfecture. Sommés de se disperser, les agriculteurs ont finalement quitté les lieux en fin d’après-midi pour rejoindre la rocade, avant de se disperser.

Des patates ont été lancées par des agriculteurs à Rennes. Les forces de l’ordre ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. - C. Allain/APEI/20 Minutes