Bretagne: Les agriculteurs s’en prennent aux plateformes logistiques

SOCIAL Les acteurs de la grande distribution seront reçus ce lundi par Manuel Valls…

Jérôme Gicquel

— 

Les agriculteurs veulent protester contre les prix trop bas pratiqués qui ne leur permettent pas de vivre.
Les agriculteurs veulent protester contre les prix trop bas pratiqués qui ne leur permettent pas de vivre. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Après les axes routiers et les grandes surfaces, les agriculteurs bretons ont trouvé une nouvelle cible. Depuis dimanche soir, plusieurs plateformes logistiques sont bloquées par des tracteurs dans la région.

Ce blocage se poursuit encore ce lundi matin devant la Stef, prestataire pour l’activité frais et surgelés de l’enseigne Carrefour, à Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) et devant la base Intermarché de Saint-Gérand dans le Morbihan. Sur ces deux plateformes, les agriculteurs empêchent tous les camions de marchandises d’entrer et de sortir. « Et cela semble parti pour durer », précise un salarié de la plateforme de Saint-Gérand.

Les acteurs de la grande distribution reçus à Matignon

Les agriculteurs ont d’ailleurs déjà annoncé la couleur et annoncé qu’ils allaient maintenir les blocages « pour une durée indéterminée ». Ils entendent ainsi faire pression contre les acteurs de la grande distribution, réclament notamment un étiquetage dans les rayons mettant en valeur les produits français.

Le premier Ministre Manuel Valls doit d’ailleurs réunir les dirigeants du secteur ce lundi matin à Matignon pour faire le point sur la crise qui frappe les agriculteurs français.