Ligue 1: Le Stade Rennais peut faire une croix sur la 2e place, pas sur le podium

FOOTBALL Les Rouge et Noir tournent au ralenti depuis trois journées, et pourtant...

Jeremy Goujon

— 

Rolland Courbis, entraîneur de Rennes, le 22 janvier 2016 contre Ajaccio.
Rolland Courbis, entraîneur de Rennes, le 22 janvier 2016 contre Ajaccio. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

« Quatrième de Ligue 1 après sa victoire face au GFC Ajaccio (1-0), le Stade Rennais aborde un tournant décisif dans sa saison. Une série de trois matchs, dont deux à l’extérieur, qui déterminera si les Rouge et Noir peuvent nourrir de grandes ambitions lors de cette fin de championnat. »

Telle était la bande-annonce du site officiel du SRFC avant le triptyque Bordeaux-Saint-Étienne-Lille. Deux défaites et un nul à l’arraché plus tard, les grandes ambitions en question, autrement dit la 2e place évoquée par Rolland Courbis, doivent être revues à la baisse… bien que le podium demeure accessible.

Un niveau de jeu à élever

Car si Monaco (2e) fait désormais figure de solide dauphin du PSG (six points d’avance sur Nice, 3e), rien ne s’est décanté derrière. Des Aiglons à Bordeaux (11e), neuf équipes se tiennent ainsi en six unités. Une misère à treize journées du terme.

Mais si les Rennais (au pire 10es à l'issue d'OM-PSG) jouent comme ils l’ont fait durant la semaine écoulée, il leur sera difficile de tirer les marrons du feu. « On se contentera de peu aujourd’hui [ce dimanche], de cette réaction en seconde période », réagissait coach Courbis, après la « difficile première mi-temps » à Lille (1-1). Et oui, un match dure 90 minutes, et non 45…