Ligue 1: Un tout petit Rennes s'incline devant Saint-Étienne

FOOTBALL Les Verts l'ont emporté au Roazhon Park (0-1)...

Jeremy Goujon
— 
Le défenseur rennais Pedro Mendes, à la lutte avec l'attaquant stéphanois Kévin Monnet-Paquet.
Le défenseur rennais Pedro Mendes, à la lutte avec l'attaquant stéphanois Kévin Monnet-Paquet. — J.-F. Monier / AFP

Victorieuse pour la première fois à l’extérieur en Ligue 1 depuis le 23 septembre 2015 (0-1 à Troyes), l’AS Saint-Étienne a réalisé une bonne opération, ce jeudi, à Rennes (0-1).

Bayal Sall marque devant la famille

Onzième au coup d’envoi, le club forézien effectue un joli bond au classement (5e), légitimant ainsi les ambitions de son président du directoire, Roland Romeyer. « Le minimum est de se qualifier pour la Ligue Europa une 4e année consécutive. »

#SRFCASSE 0-1 BUUUUUT de Bayal #Sall pic.twitter.com/QkfRGQde6Q
— ASSE (@ASSEofficiel) February 4, 2016

En ce sens, le but inscrit de la tête par Moustapha Bayal Sall (73e), sous les yeux de son basketteur (rennais) de frère Omar, vaudra peut-être son pesant d’or au mois de mai.

Ntep a tout loupé

Ayant également l’objectif de figurer dans le Top 5 en fin d'exercice, le Stade Rennais aura de son côté réalisé la pire première période de sa saison, à l’image d’un Ntep en dessous de tout. Logiquement sorti à la pause par Rolland Courbis, l’ailier vit son remplaçant André offrir une occasion à Boga (59e). Mais c’est surtout Sio, lui aussi entré en jeu, qui ratait le coche (78e).

Je ne crois pas exagérer en disant que c'est un des pires matchs du @staderennais que j'ai vu de ma vie. #SRFC #SRFCASSE #livesro.
— Richie (@Richie_Dlny) February 4, 2016

« Gagner une dizaine de matchs sur les 15 qui restent, je ne vois pas pourquoi on n’en serait pas capables », avait déclaré « Courbix » avant la rencontre. Au vu de la prestation insipide de ses joueurs, le coach va sans doute changer de discours...