Crise agricole: Nouveaux blocages d'éleveurs dans des supermarchés de Bretagne

AGRICULTURE Les éleveurs espèrent mettre la pression sur le Gouvernement...

C.A. avec AFP
— 
Illustration d'un parking de supermarché saccagé par des agriculteurs à Rennes en juillet 2015.
Illustration d'un parking de supermarché saccagé par des agriculteurs à Rennes en juillet 2015. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Après quelques actions ici et là depuis le début de la semaine, quelques groupes d’éleveurs ont bloqué des supermarchés en Bretagne ce jeudi, afin de protester contre le prix trop faible de la viande et du lait.

Crise des éleveurs : La menace plane sur la grande distribution

Les accès à un hypermarché Leclerc à Vannes et à un supermarché Carrefour à Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) ont été bloqués dans le calme par plusieurs dizaines d’agriculteurs venus à bord de quelques tracteurs. Dinan a également été touché. Les manifestants ont laissé passer les clients venus faire leurs courses à pied.

A lire aussi : Pourquoi les éleveurs sont en colère

Les éleveurs en colère entendent soutenir le texte discuté jeudi à l’Assemblée « qui va dans le bon sens pour retrouver du prix et de la compétitivité », a déclaré Yannick Frain, de la FDSEA d’Ille-et-Vilaine, présent à Dol-de-Bretagne. « On attend beaucoup que le Gouvernement bouge », a-t-il lancé.

Remettre en cause les « normes inutiles »

La proposition de loi, adoptée en décembre par la majorité de droite du Sénat, prévoit notamment « des allégements de charges, une remise en cause des normes inutiles, des aides à l’investissement et un rééquilibrage des relations commerciales entre industriels, grande distribution et agriculteurs ».

Rejeté en commission à l’Assemblée nationale, le texte des sénateurs Jean-Claude Lenoir et Jean Bizet (LR) n’a guère de chance d’être adopté par la majorité socialiste.