Bretagne: Orange s'engage à raccorder 1,2 million de personnes à la fibre optique

NUMERIQUE Le plan devrait être achevé d'ici 2030...

C. A. et J. G. avec AFP

— 

Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne, ici avec Stéphane Richard, PDG d'Orange, le 29 janvier 2016 à Rennes.
Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne, ici avec Stéphane Richard, PDG d'Orange, le 29 janvier 2016 à Rennes. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Il faudra attendre 2030 pour que l’ambitieux plan soit bouclé. Mais le contrat d’exploitation signé vendredi entre la région Bretagne et Orange affiche clairement l’ambition de la région de raccorder un maximum d’usagers à la fibre optique. L’opérateur s’est ainsi engagé à assurer l’exploitation et la commercialisation de la fibre optique pour 1,2 million de particuliers et entreprises.

« Nous parlons du plus important réseau d’initiative public en France, et de loin », a souligné vendredi Stéphane Richard, PDG d’Orange, aux côtés du président Jean-Yves Le Drian.

Des travaux ont été entamés dès 2015 par le syndicat mixte Mégalis Bretagne, maître d’œuvre du projet très haut débit afin de raccorder les territoires non encore desservis par les opérateurs privés. 70.000 prises sont déjà raccordées. Le chiffre devrait atteindre 250.000 fin 2018, puis 1,2 million en 2030.

Orange a été choisi à l’issue d’un appel d’offres pour une durée de 17 ans. Le coût de l’opération est évalué entre 1,5 et 2 milliards d’euros, partagé entre l’Union européenne (Feder), l’État (FSN), et les collectivités.

Un débat « un peu tonique »

Ces 1.200.000 prises viennent s’ajouter aux 790.000 que prévoit en Bretagne, sur ses fonds propres, Orange dans le cadre du dispositif AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement). 265.000 sont à ce jour déjà réalisées.

Le ministre de la Défense et président de la région a insisté sur le fait que dans le cadre de ce déploiement du très haut débit « chacun puisse avoir accès pour le même prix au même service » et a évoqué « un débat un peu tonique » avec l’opérateur sur le sujet des conditions financières.