Rennes: La nouvelle Méhari bientôt sur les routes

AUTOMOBILE Le cabriolet 100% électrique de Citroën et Bolloré sera commercialisé à partir du printemps…

Jérôme Gicquel

— 

Ce cabriolet 100% électrique est fabriqué à l'usine PSA La Janais près de Rennes.
Ce cabriolet 100% électrique est fabriqué à l'usine PSA La Janais près de Rennes. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Voiture mythique des années 70 et 80, la Méhari va reprendre du service. Fruit d’un accord passé entre le constructeur PSA et le groupe Bolloré, ce cabriolet 100 % électrique, baptisé e-Méhari, sera officiellement présenté au salon international de Genève qui se tient début mars, avant d’être mis sur le marché au printemps.

Produit depuis quelques semaines dans l’usine PSA La Janais près de Rennes, où quelques exemplaires de la Bluesummer de Bolloré ont déjà été assemblés, ce nouveau véhicule de quatre places sera disponible en quatre coloris (bleu, rouge, jaune orangé et bleu).

Un véhicule conçu pour une clientèle de tourisme

La e-Méhari pourra atteindre une vitesse maximale de 110 km/h et disposera d’une autonomie de 200 km. La batterie, fournie par Bolloré, aura besoin de 8 à 13 h de recharge une fois à plat. « C’est un modèle amélioré de la batterie qui est déjà utilisée pour la Bluecar [le véhicule d'Autolib'] », précise Aurélien Deragne, chef de produit e-Méhari chez PSA Peugeot Citroën.

Avec ce nouveau modèle, PSA vise clairement une clientèle de tourisme souhaitant se balader en bord de mer les cheveux au vent. « Cela peut intéresser les groupes et chaînes hôteliers », souligne Frédéric Laganier, directeur du site de La Janais.

Une production maximale de 15 véhicules par jour

L’arrivée de ce nouveau véhicule redonne un peu d’espoir à l’usine rennaise, qui a perdu la moitié de ses salariés depuis 2009, même si les ambitions s’annoncent modestes. « La production maximale sera de 15 véhicules par jour. La montée en puissance sera progressive avec deux équipes de 35 personnes qui seront mobilisées d’ici avril », indique le directeur.

>> A lire aussi : A La Janais, l’usine PSA va augmenter la cadence

De quoi assurer un peu de travail aux équipes de PSA qui attendent de pied ferme l’arrivée du nouveau véhicule, le P87, qui devrait arriver sur les lignes de production dans les prochains mois.