L'attaquant de Bourg-en-Bresse Lakdar Boussaha, auteur d'un doublé sur penalty contre Nantes, le 28 octobre 2015.
L'attaquant de Bourg-en-Bresse Lakdar Boussaha, auteur d'un doublé sur penalty contre Nantes, le 28 octobre 2015. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

FOOTBALL

Coupe de France: Pour Der Zakarian, «l'arbitre rennais n'avait pas été bon» lors de Bourg-en-Bresse-Nantes

L'entraîneur du FCN s'exprime rapidement sur l'adversaire du Stade Rennais en 16es de finale...

Favori à Troyes (2-4), le week-end dernier, le Stade Rennais le sera encore contre le Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01 (FBBP), mardi, en 16es de finale de la Coupe de France (18 h).

Prolifique en championnat, mais pas que

Si la confiance est de rigueur après le succès dans l’Aube, le sentiment inverse est aussi de sortie. « Bourg est la 3e meilleure attaque de Ligue 2 [33 buts en 21 journées], mentionne Philippe Montanier. On sera méfiants comme avant le déplacement à Troyes. »

D’autant que l’escouade de l’Ain sait s’y prendre dans d’autres épreuves que le championnat. Sa performance à Mulhouse (CFA), au tour précédent (1-3), relevant de la logique sportive, on s’attardera davantage sur l’exploit réalisé le 28 octobre en Coupe de la Ligue, face au FC Nantes (3-2 après prolongation).

Nantes-Rennes, je t’aime moi non plus

Mené deux fois au score, le FBBP avait réussi à renverser la vapeur, notamment grâce à Lakdar Boussaha, auteur d’un doublé sur penalty. Des décisions d'importance, couplées à l’expulsion du Canari Koffi Djidji, qui restent manifestement en travers de la gorge de Michel Der Zakarian, interrogé ce lundi.

« On avait eu un arbitre rennais [François Letexier, originaire de Bédée] qui n’avait pas été bon ce jour-là. » Le coach ligérien aurait sûrement préféré avoir M. Gautier, au sifflet lors du récent Guingamp-Nantes, et désigné directeur de jeu au Roazhon Park demain…

Tout sauf une partie de plaisir

En parlant de jeu, « Der Zak » concède tout de même que Bourg-en-Bresse, et « son milieu en losange », avait eu « une bonne maîtrise collective » à l’automne. Titulaire à l’époque, le défenseur du FCN Léo Dubois reconnaît également les mérites de la formation dirigée par Hervé Della Maggiore, promue cette saison en L2.

« Ils avaient pris le dessus sur nous physiquement. Ils ont beaucoup de qualités, et devant, ça va vite. Offensivement, ils nous avaient posé beaucoup de problèmes. Ça peut être compliqué pour le Stade Rennais. » Même s’il est temps pour les Rouge et Noir de mettre fin à la série négative à domicile