Des opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes sur le périphérique de Nantes, le 9 janvier 2015.
Des opposants au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes sur le périphérique de Nantes, le 9 janvier 2015. — AFP

MANIFESTATION

Notre-Dame-des-Landes: La mobilisation contre l'aéroport s’invite à Rennes

Une grande manifestation, avec des tracteurs et des vélos, est prévue samedi dans les rues de la capitale bretonne…

Une semaine après l’importante mobilisation qui a vu des centaines de tracteurs se rassembler à Nantes, les opposants au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes s’invitent ce samedi à Rennes. « Nous voulons maintenir une pression permanente sur le gouvernement, afin qu’il comprenne que cet aéroport, on n’en veut pas », témoigne Timothée Dupont, agriculteur au sud de Rennes et membre du collectif Copain 35 qui participe à la mobilisation.

Mercredi, les opposants étaient encore nombreux devant le tribunal de Nantes, qui devait statuer sur l’expulsion des habitants historiques de la zone d’aménagement différé (ZAD). La décision, qui sera rendue le 25 janvier, est très attendue par les opposants. « Le projet était un peu en veille, mais on savait que ça ne durerait pas », explique un militant. D’autant que le nouveau président du conseil régional des Pays de la Loire, Bruno Retailleau (Les Républicains), a clairement fait savoir qu’il attendait cet aéroport.

La manifestation permettra également de sonder l’opinion des Bretons sur ce projet d’aéroport. Située à une soixantaine de kilomètres de Notre-Dame-des-Landes, Rennes est clairement concernée par le chantier, mais les soutiens se font discrets. La maire socialiste Nathalie Appéré s’est cependant prononcée pour cet aéroport. Les écologistes ont, eux, déjà fait savoir qu’ils défileraient samedi aux côtés des opposants. « Il y a un vrai ras-le-bol de voir de si grands projets inutiles qui voient le jour. Pour les paysans, voir autant de terres artificialisées, ça nous désespère », témoigne Timothée Dupont.

Tracteurs et vélos

Samedi, trois départs de tracteurs et de vélos sont annoncés à 11 h devant le conseil régional, l’université Rennes-II à Villejean et l’Ecomusée à la Bintinais. Un pique-nique est ensuite organisé devant l’hôtel de Rennes Métropole. De nombreux tracteurs des départements voisins sont attendus. Contrairement à la manifestation à Nantes, les opposants ne devraient pas mener d’opération sur la rocade.