Bretagne: Un enseignant soupçonné de radicalisation assigné à résidence

EDUCATION Quatre personnes sont assignées à résidence en Bretagne...

Camille Allain

— 

Illustration d'une école primaire, ici en Ille-et-Vilaine.
Illustration d'une école primaire, ici en Ille-et-Vilaine. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Un enseignant exerçant en Bretagne et soupçonné de radicalisation est actuellement assigné à résidence, a-t-on appris ce mardi auprès des services de l’Etat.  

Déclenché après les attentats

Cet homme a été assigné à résidence dans le cadre de l’état d’urgence déclenché après les attentats à Paris. Suivi par les services de renseignement, l’enseignant était employé dans une école publique de la région. 

Dans la région, quatre personnes sont actuellement assignées à résidence en raison de soupçons de radicalisation. Trois résident en Ille-et-Vilaine et une dans le Finistère. Au total, 107 perquisitions administratives ont été menées dans la région, donnant lieu à 17 interpellations.