Stade Rennais: Gelson Fernandes a eu «la chair de poule» quand Yoann Gourcuff est entré

INTERVIEW Le come-back du meneur de jeu breton a ému le milieu de terrain helvétique du SRFC...

Propos recueillis par Jeremy Goujon

— 

Yoann Gourcuff et Gelson Fernandes à l'échauffement avant Rennes-Lorient, le 9 janvier 2016.
Yoann Gourcuff et Gelson Fernandes à l'échauffement avant Rennes-Lorient, le 9 janvier 2016. — D. Meyer / AFP

Pas satisfait du résultat nul obtenu face au FC Lorient (2-2), samedi soir, le milieu de terrain du Stade Rennais Gelson Fernandes affichait davantage d’enthousiasme à l’évocation de Yoann Gourcuff, entré en jeu pour le dernier quart d’heure.

Le SRFC n’y arrive toujours pas au Roazhon Park (9e réception d'affilée sans victoire, un « record » depuis 1994). Le contenu est-il malgré tout encourageant ?

En ce qui concerne l’entame de match, non, parce qu’on se met en difficulté [Lorient menait 0-2 au bout de 22 minutes]. La deuxième partie de la première mi-temps et la seconde période ont, en revanche, été encourageantes. On a alors fait le match qu’il fallait. On s’est procuré des occasions, mais malheureusement, on n’a pas su faire le break et remporter cette rencontre.

Quel sentiment prédomine ? La satisfaction d’être revenu au score ou la frustration de ne pas avoir gagné ?

Il y avait la place pour gagner, et les occasions pour ce faire. Sur ce genre de rencontre, il faut apprendre à tuer le match et empocher les trois points. Surtout dans un championnat aussi homogène.

Avez-vous ressenti le vrombissement du public lors de l’entrée de Yoann Gourcuff ?

J’ai eu la chair de poule. Je suis content pour lui qu’il soit de retour. C’est sa terre, c’est son club. Je pense qu’il a de l’amour pour le Stade Rennais. Il est bien physiquement, et on est heureux qu’il soit avec nous.

Une fois associés dans l’entrejeu (Gourcuff a évolué assez bas au milieu de terrain), vous vous dites qu’il faut le solliciter, ou vous n’y pensez pas particulièrement ?

C’est mon rôle de le faire jouer. C’est un joueur demandeur de ballons, qui aime simplement produire du jeu. Ça te donne également l’envie de vouloir en faire avec lui. Il est atypique. S’il est un coéquipier agréable ? Oui, un top mec !

On l’a vu sourire à l’issue de la soirée…

Je ne vais pas me prononcer à sa place, mais je crois qu’il est heureux. Sa famille est de la région, et Rennes est le club idéal pour lui. Je suis vraiment content qu’il soit avec nous.