Bretagne: La diaspora se la joue connectée avec l'appli Stag

INTERNET Lancée fin octobre, l'application compte déjà plus de 1.500 utilisateurs...

Jérôme Gicquel

— 

Illustration d'un drapeau breton.
Illustration d'un drapeau breton. — GILE MICHEL/SIPA

Qu’il soit en vacances à l’autre bout du monde, en soirée dans la capitale ou exilé dans le fin fond de la France, le Breton prend toujours autant de plaisir à se retrouver avec l’un de ses semblables. Pour faciliter les rencontres au sein de la diaspora bretonne, trois jeunes de la région ont lancé l’application Stag, sur le même principe que les applications de drague géolocalisées.

Breizhbook, le réseau social made in Bretagne

« On s’inscrit et on voit tout de suite où se trouve le Breton le plus proche, avec la possibilité d’entrer en contact », précise l’un des fondateurs. C’est en voyageant aux quatre coins du globe que le sonneur de bagad Romain Sponnagel a eu l’idée de cette application, toujours surpris de rencontrer un Breton partout où il allait.

Utile aussi pour trouver des personnes parlant le breton

« C’est un outil très simple qui permet de bénéficier n’importe où de la solidarité et de la convivialité bretonne. Pour trouver un job dans une ville étrangère par exemple ou tout simplement boire un coup », précise l’un des membres du trio. Lancée fin octobre sur les systèmes Android et IOS, l’application a déjà trouvé des adeptes avec plus de 1.500 inscrits dans une cinquantaine de pays.

« On en a en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis, en Afrique, en Polynésie et bien sûr en Bretagne. Pour les gens de la région, l’application permet de rencontrer des personnes parlant le breton », explique-t-il.

D’ici quelques semaines, l’application va encore s’enrichir avec des offres de couchsurfing ou de woofing qui pourront être proposées par les membres.