Bretagne: Huit personnes toujours assignées à résidence

SECURITE Les perquisitions administratives ont permis de saisir 17 armes dans la région…

Jérôme Gicquel
— 
Les perquisitions administratives se sont multipliées en France depuis les attentats de Paris.
Les perquisitions administratives se sont multipliées en France depuis les attentats de Paris. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Dans le cadre de l’état d’urgence instauré juste après les attentats de Paris en novembre dernier, huit personnes sont toujours assignées à résidence en Bretagne et en Loire-Atlantique, dont trois en Ille-et-Vilaine. Connus des renseignements pour être proches des milieux extrémistes, ces individus doivent pointer au commissariat plusieurs fois par jour.

Depuis le 16 novembre, 135 perquisitions administratives ont été menées dans les cinq départements, dont 22 se sont révélées positives. 17 armes ont par ailleurs été saisies dans le cadre de ces perquisitions. A l’occasion de la Cop 21 qui s’est tenue début décembre à Paris, cinq militants d’extrême gauche avaient également été assignés à résidence en Bretagne. Cette mesure a été levée depuis le 12 décembre.