Rennes: Les commerçants se préparent au rush des soldes

COMMERCE Les enseignes innovent pour attirer les clients...

C.A.

— 

Illustration d'une boutique rennaise annonçant les soldes d'hiver.
Illustration d'une boutique rennaise annonçant les soldes d'hiver. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Après un mois de décembre particulièrement agité avec les achats de Noël, les commerçants rennais s’apprêtent à vivre un mois de janvier frénétique avec le lancement des soldes ce mercredi. Dans toute la ville, la valse des étiquettes a commencé et se poursuivra dans la nuit de mardi à mercredi.

Pour attirer les clients, les pôles commerciaux de la région rennaise adoptent chacun leur propre technique. Au Centre Alma, la galerie ouvrira dès 8h ce mercredi « pour ceux qui font les soldes en deux heures avant d’aller travailler », selon la directrice Gaëlle Aubrée.

« Un moment fatiguant »

Comme chaque année, le plus grand centre de Bretagne se creuse la tête pour trouver un service innovant. Après l’assistant shopping, c’est le concept de la sieste express qui sera proposé aux clients, ainsi que la garde d’enfants. « Les soldes, c’est un moment fatiguant parce qu’il y a du monde, de l’attente. Nous voulons offrir un moment de repos pour évacuer la fatigue et le stress », poursuit la directrice. Au centre Colombia, les commerçants offriront des cartes cadeaux aux clients.

Le Carré Rennais, association regroupant 350 commerces, offre parfois des tickets de stationnement gratuits. Mais surfant sur « un mois de décembre qui a très bien fonctionné », l’association n’a pas prévu d’animation particulière. En souffrance face à la concurrence des centres commerciaux, le centre-ville demeure très attractif auprès des salariés en journée. De nombreuses boutiques resteront donc ouvertes le midi, au moins la première semaine des soldes.

Ouverture ce dimanche

Dans les petites boutiques comme en périphérie, tous les commerçants savent que c’est sur cette première semaine de soldes qu’ils réaliseront leur chiffre. Et notamment dimanche, où tous les commerces seront exceptionnellement ouverts. « Le dimanche, c’est différent. C’est plus calme que le samedi, on voit les gens venir de loin, souvent en famille », explique la directrice d’Alma. Le centre commercial s’apprête à accueillir jusqu’à 50.000 personnes lors des plus grosses journées. Les soldes s’achèveront le 16 février.