Bretagne: Pourquoi Hénaff a été choisi pour envoyer ses boîtes dans l'espace

AVENTURE La société de Pouldreuzic a conditionné les repas d'un astronaute anglais...

Camille Allain

— 

L'astronaute anglais Tim Peake, ici en juillet.
L'astronaute anglais Tim Peake, ici en juillet. — Pavel Golovkin / AP / SIPA

Mardi, l’astronaute britannique Timothy Peake a rejoint la station spatiale internationale avec dans ses bagages des centaines de petites portions de nourriture. Imaginés et cuisinés par le chef anglais Heston Blumenthal, trois étoiles au guide Michelin, les repas ont été conditionnés en Bretagne, dans les locaux de l’entreprise finistérienne Hénaff.

Avec le chef Alain Ducasse

Plus célèbre pour son pâté que pour ses recherches spatiales, la société de Pouldreuzic avait déjà livré près de 2.000 boîtes de nourriture pour les astronautes avant de fournir Tim Peake. « Nous avons été contactés en 2012 par le chef Alain Ducasse. Il réalisait un programme intitulé special event meals (repas pour événements exceptionnels) pour offrir des menus de fête aux astronautes et leur changer du quotidien », raconte Sylvia Rama, directrice marketing de Hénaff.

La société bretonne est alors la seule entreprise française qui dispose de la certification USBA permettant d’exporter de la viande aux Etats-Unis et accepte de se lancer dans l’aventure. « C’était une belle opportunité de travailler avec de grands chefs sur un beau projet. C’est aussi une vitrine de notre savoir-faire », ajoute la responsable du marketing.

>> A lire aussi : Cinq choses que vous ne savez pas sur le pâté Hénaff

Fin 2014, Hénaff a de nouveau été contacté par l’Agence spatiale britannique, qui souhaitait chouchouter son premier astronaute à fouler le sol de Station spatiale internationale. Le chef Heston Blumenthal a demandé à Tim Peake ce qu’il voulait manger là-haut. Résultat : poulet au curry, sandwich au bacon, saucisses aux oignons ou rillettes de saumon…

Pas de miettes, pas d’humidité

L’équipe britannique est ensuite venue deux fois dans le Finistère pour cuisiner dans le laboratoire de Hénaff puis mettre les portions en boîte et s’assurer que les repas respectent les contraintes de la vie dans l’espace. Pas de miettes, pas trop d’humidité pour éviter les bulles et pas de bactérie. « Les saveurs sont différentes en apesanteur », explique-t-on chez Hénaff.

Pour la société spécialiste du pâté et ses 217 salariés, c’est aussi une belle expérience. « Savoir que des plats partent de Ploudreuzic pour aller dans l’espace, c’est une fierté pour les équipes. J’espère que Tim va partager », assure Sylvia Rama.