Bretagne: La statue de Jean Paul II pourra rester

JUSTICE Une association avait demandé le retrait de l'imposante croix...

C.A. avec AFP

— 

La statue controversée du pape Jean Paul II à Ploërmel, dans le Morbihan.
La statue controversée du pape Jean Paul II à Ploërmel, dans le Morbihan. — David Ademas AFP

Le marathon judiciaire se poursuit. Entamée il y a des mois, la procédure judiciaire concernant l’imposante statue de Jean Paul II à Ploërmel, dans le Morbihan, a connu un nouveau rebondissement ce mardi. La cour administrative d’appel de Nantes a annulé la décision de retirer du domaine public le monument érigé en l’honneur du pape en raison d’un vice de procédure.

Non-respect de la loi de 1950

En première instance, le 30 avril, le tribunal administratif de Rennes avait ordonné que la statue de huit mètres de haut soit retirée de son emplacement actuel, ne respectant pas la loi de 1905 sur la séparation de l’église et de l’Etat, qui interdit l’implantation d’emblèmes religieux hors des lieux de culte, des cimetières ou des musées. La commune, qui avait six mois pour la retirer, avait fait appel de cette décision, soutenue par l’auteur de l’œuvre, l’artiste russe Zurab Tseretli, et par l’association de défense Touche pas à mon Pape.

Lors de l’audience, le 24 novembre, le rapporteur public avait préconisé l’annulation du jugement pour vice de procédure, tout en jugeant l’installation de la statue contraire à la loi. La statue de bronze, installée en 2006, devrait donc pouvoir séjourner à Ploërmel.