Bretagne: Les auteurs de la prise d'otages restent introuvables

FAITS DIVERS Samedi, plusieurs salariés d’une supérette ont été séquestrés…

C.A.

— 

Google Street View du magasin Carrefour Market de Penvénan, dans les Côtes d'Armor.
Google Street View du magasin Carrefour Market de Penvénan, dans les Côtes d'Armor. — Google Maps

Un grand flou règne encore autour de la prise d’otages qui a eu lieu samedi matin à Penvénan, dans les Côtes d’Armor. Là, dans le supermarché Carrefour Market de cette commune proche de Lannion, neuf salariés qui arrivaient au travail vers 6h ont été retenus en otage par plusieurs forcenés.

Séquestrés pendant plusieurs heures, les employés de la supérette ont été retenus dans une salle du magasin, sans subir de violence. Ils ont pu être libérés par les forces de l’ordre qui ont scié les barreaux de la fenêtre. Les ravisseurs avaient pris la fuite.

Ce lundi, deux jours après les faits, de nombreuses questions se posent. Où sont les preneurs d’otages, combien sont-ils et qui sont-ils ? Dans un contexte particulièrement tendu au niveau national, comment expliquer une telle opération ? Selon Ouest-France, les forcenés n’auraient emmené aucun butin mais étaient armés. Une enquête a été ouverte pour tenter de faire la lumière sur cette curieuse affaire.

Google Maps de la commune de Penvénan, dans les Côtes d’Armor. - Capture d’écran