Rennes: Un rassemblement contre les assignations à résidence

COP21 Sept personnes ont été ciblées par des perquisitions administratives...

C.A.

— 

Des manifestants font face aux forces de l'ordre, lors d'un rassemblement pacifiste pour le climat, le 29 novembre 2015, à la veille de la COP21, place de la République à Paris.
Des manifestants font face aux forces de l'ordre, lors d'un rassemblement pacifiste pour le climat, le 29 novembre 2015, à la veille de la COP21, place de la République à Paris. — JEROME MARS/SIPA

Ils sont militants, écologistes ou d'extrême gauche, et ont pu participer, de près ou de loin, à des manifestations contre des projets d’Etat comme l’aéroport Notre-Dame-des-Landes. Depuis le 26 novembre et le lancement de la COP21, sept personnes du département, dont cinq vivant à Rennes, sont assignées à résidence. Motif invoqué par le préfet : la mobilisation « d’une frange radicale de l’ultragauche, très présente à Rennes » qui pourrait « créer de graves troubles à l’ordre public à travers des actions violentes » dans le cadre de la COP21.

« Certaines travaillent, suivent des études »

Pour protester contre ces assignations, un rassemblement est prévu ce mercredi à Rennes à 18h30, place de Bretagne. « Parmi ces personnes, certaines travaillent, d’autres suivent des études, et deux sont parents d’une petite fille de 4 ans », précisent les organisateurs dans leur appel à manifester Le petit cortège se dirigera ensuite vers le commissariat, où les personnes assignées iront pointer, comme elles doivent le faire trois fois par jour.

Ces mesures avaient été contestées devant le tribunal administratif, mais les militants avaient été déboutés de leur demande et devront respecter cette mesure jusqu'au 12 décembre. De nombreuses voix se sont élevées depuis les attentats du 13 novembre pour protester contre les perquisitions administratives menées sur le territoire.