Rennes: La Vilaine va s'offrir une cure de beauté

URBANISME Les travaux d’aménagement de la vallée doivent démarrer en 2016 sur le site de La Prévalaye…

Jérôme Gicquel

— 

La vallée de la Vilaine veut renforcer son attrait touristique. Ici, l'écluse de Cicé.
La vallée de la Vilaine veut renforcer son attrait touristique. Ici, l'écluse de Cicé. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Le projet d’aménagement de la vallée de la Vilaine se dessine, doucement mais sûrement. Confiée à l’agence TER début 2014, la commande vise à valoriser un site qui s’étend sur 3.500 hectares et 25 kilomètres de long entre La Prévalaye et la commune de Laillé.

« Les gens connaissent certains endroits sur ce tracé comme les étangs d’Apigné ou l’écluse de Cicé mais pas l’intégralité de ce territoire. Il y a plein d’endroits et de points de vue à faire découvrir », souligne Daniel Guillotin, élu en charge de l’écologie urbaine à la ville de Rennes.

Ce tracé de 25 kilomètres, qui traverse sept communes de la métropole (Rennes, Saint-Jacques-de-la-Lande, Vezin-le-Coquet, Le Rheu, Chavagne, Bruz et Laillé), s’articulera autour de deux circuits, la voie des terres et la voie des rivages. « Il y a à la fois une diversité du paysage avec à la fois des étangs, des zones plus campagnardes et d'autres plus agricoles. L’idée est de relier toutes ces zones par des voies accessibles », poursuit Kim Dao-Varieras, chargée de mission à Rennes Métropole.

Une semaine pour découvrir le projet à la fac Pasteur

Trois sites feront l’objet d’aménagements spécifiques, notamment le domaine de la Prévalaye et des étangs d’Apigné « qui vont être retravaillés pour fonctionner toute l’année », précise Daniel Guillotin. Le secteur du Boël sera également valorisé, tout comme le site de Cicé, qui pourrait à terme accueillir un espace de baignade.

Les premiers travaux d’aménagement de la vallée de la Vilaine, dont le coût est estimé à sept millions d’euros, devraient démarrer courant 2016 sur le site de la Prévalaye. « Mais toute la vallée ne sera pas aménagée durant ce mandat », prévient Daniel Guillotin.

Une présentation du projet au grand public et des réunions de travail entre les différents acteurs concernés ont d’ailleurs lieu toute cette semaine à l’hôtel à projets de la fac Pasteur.