Rennes: Une marche en hommage à l’homme tué par la police à Maurepas

FAITS DIVERS Le rassemblement aura lieu samedi midi au centre commercial du Gast…

Jérôme Gicquel

— 

Des policiers devant un immeuble à Maurepas, à Rennes.
Des policiers devant un immeuble à Maurepas, à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Une marche silencieuse en hommage à Babacar Gueye, jeune Sénégalais de 27 ans tué par la police dans la nuit du 2 au 3 décembre, aura lieu samedi à 12h au départ du centre commercial du Gast. Un appel aux dons a également été lancé par ses proches pour aider sa famille à rapatrier le corps au Sénégal.

Le jeune homme a été tué par des policiers de la brigade anti-criminalité jeudi matin vers 4h dans le quartier de Maurepas à Rennes. Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime, armée d’un couteau, a blessé au cours de la soirée l’homme qui l’hébergeait et a menacé de mettre fin à ses jours. Alertés, les policiers ont été confrontés à « un individu particulièrement agressif qui les menaçait avec un couteau », selon le parquet.

Deux enquêtes ouvertes après le drame

L’un des agents a alors fait usage de son arme de service une première fois. Blessé, le forcené s’est relevé et a menacé de nouveau les fonctionnaires qui ont dû reculer jusqu’au dernier étage de l’appartement. Acculés, ils ont alors tiré à nouveau. Sur place, les pompiers et le SAMU n’ont pas pu réanimer l’individu. « L’autopsie effectuée jeudi après-midi a permis de retrouver cinq impacts de balles, dont deux dans le thorax, sans doute à l’origine du décès », a précisé le parquet.

La police judiciaire a été saisie de l’enquête sur les faits commis par l’individu, inconnu des services de police et de gendarmerie. De son côté, l’antenne de l’Inspection générale de la police nationale enquête sur les conditions de l’usage des armes par les fonctionnaires de police.