Coupe de France: Le Stade Rennais pas gâté par le tirage au sort

FOOTBALL Les nombreux clubs bretons engagés en 32es de finale peuvent plus ou moins se réjouir...

Jeremy Goujon

— 

Le trophée de la Coupe de France, le 24 avril 2012.
Le trophée de la Coupe de France, le 24 avril 2012. — P.Alban/Sipa

Ligue la mieux représentée en Coupe de France, avec sept clubs qualifiés (plus de 10 % du plateau), la Bretagne attendait avec impatience le tirage des 32es de finale (2-3 janvier), ce lundi.

Duel entre Rouge et Noir

Placé dans le groupe B, le Stade Rennais aura la tâche difficile à Nice, dans l’une des affiches entre équipes de Ligue 1. Ce match sera une revanche de celui disputé le 18 octobre en championnat, quand les Aiglons avaient corrigé les Rouge et Noir bretilliens au Roazhon Park (1-4). Mais le SRFC se souviendra également qu’il était passé aux tirs au but sur la Côte d’Azur, le 21 janvier 2012. Le FC Lorient, lui, accueillera Tours (Ligue 2), tandis que Guingamp se déplacera à Chantilly (DH).

Saint-Brieuc pas heureux

Du côté des amateurs, l’US Concarneau, co-leader de la poule D en CFA, recevra la TA Rennes (CFA 2), dans le seul derby breton au programme. L’US Saint-Malo (CFA) ne sera pas trop dépaysée à Avranches (National), alors que la déception dominait dans les rangs du Stade Briochin (CFA 2).

Auteurs d’un exploit au tour précédent, en éjectant le Stade Brestois (L2), les Griffons, qui défieront le FC Mantois (CFA), auraient « préféré tomber sur l’OM », comme l’avouait leur président Guillaume Allanou. « Aller en région parisienne, ce n’est pas un tirage idéal. C’est dommage de ne pas recevoir, mais on ne peut plus revenir en arrière. »