Rennes: Treize skippers bretons jugés pour trafic de clandestins

JUSTICE Ils sont poursuivis pour des convois clandestins de migrants albanais entre la France et l’Angleterre…

Jérôme Gicquel
— 
La cité judiciaire où les treize skippers bretons seront jugés cette semaine à Rennes.
La cité judiciaire où les treize skippers bretons seront jugés cette semaine à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Dix-huit personnes, dont treize skippers bretons, sont jugées toute cette semaine devant la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes pour aide au séjour d’immigrés clandestins et association de malfaiteurs en bande organisée. Originaires pour la plupart de la région paimpolaise dans les Côtes d’Armor, ils sont accusés d’avoir convoyé près de 200 clandestins albanais vers l’Angleterre moyennant rémunération.

Les skippers bretons avaient été interpellés en juin 2014 un peu partout en Bretagne. L’enquête, menée par la section des recherches de la gendarmerie maritime de Cherbourg et la Police de l’Air aux Frontières, avait alors permis de mettre à jour un réseau d’immigration clandestine très organisé.

Quatre Albanais soupçonnés d’être les chefs du réseau

Payés plusieurs milliers d’euros à chaque voyage, les skippers transportaient sur des voiliers loués pour l’occasion des dizaines de clandestins albanais. Les bateaux partaient de ports des Côtes d’Armor ou de Cherbourg pour rejoindre ensuite le sud de l’Angleterre.

Quatre Albanais, soupçonnés d’être les instigateurs de ce réseau criminel, figurent également parmi les accusés. Deux d’entre eux sont en fuite et seront jugés en leur absence. Le verdit est attendu vendredi.