Rennes: De lourdes peines pour les jeunes agresseurs de Bruz

JUSTICE Les quatre accusés ont été condamnés à des peines de 5 à 25 ans de réclusion…

Jérôme Gicquel

— 

L'entrée de la salle de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes où s'est tenu le procès.
L'entrée de la salle de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à Rennes où s'est tenu le procès. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

La cour d’assises d’Ille-et-Vilaine a condamné ce vendredi les auteurs d’un viol et d’actes de tortures commis en janvier 2013 à Bruz à des peines de 5 à 25 ans de réclusion. Le 23 janvier 2013, les quatre accusés avaient laissé pour mort un jeune homme, aujourd’hui âgé de 23 ans, dans un chariot de supermarché après une nuit de calvaire.

Brûlée, blessée par des coups de couteau, violée avec divers objets, la victime avait subi les pires sévices. Ses agresseurs avaient poussé le vice jusqu’à filmer la scène. Ils avaient agi par vengeance, reprochant à la victime d’avoir dénoncé l’un d’eux pour le vol d’une voiture.

Pas d’excuse de minorité pour deux accusés

Après dix jours d’un procès à huis clos, la cour d’assises a finalement condamné un jeune homme de 30 ans, considéré comme le principal instigateur des violences, à 25 ans de réclusion criminelle. Deux autres jeunes, mineurs au moment des faits, ont quant à eux été condamnés à des peines de 18 et 14 ans de prison, l’excuse de minorité n’ayant pas été retenue par la cour, précise Ouest-France.

Une femme de 27 ans, concubine du principal accusé, écope enfin de 5 ans de prison pour non-empêchement de crime. Les avocats des accusés ne comptent pas faire appel de cette décision.