Rennes: Comment Oberthür a imprimé son nom dans l’histoire de la ville

PATRIMOINE L’Ecomusée du pays de Rennes consacre une exposition à cette saga industrielle et familiale…

Jérôme Gicquel

— 

L'exposition sur les imprimeries Oberthür est visible jusqu'au 28 août à l'Ecomusée du pays de Rennes.
L'exposition sur les imprimeries Oberthür est visible jusqu'au 28 août à l'Ecomusée du pays de Rennes. — J. Gicquel / APEI / 20 Minutes

Les Rennais connaissent sûrement le parc Oberthür. Peut-être moins l’histoire de la famille qui lui a donné son nom. Pour lui rendre ses lettres de noblesse, l’Ecomusée du Pays de Rennes présente jusqu’au 28 août une exposition baptisée « Oberthür, imprimeurs à Rennes » qui revient sur la saga de cette famille d’industriels qui aura marqué l’histoire de la ville. Tout démarre en 1842. A cette époque, François-Charles Oberthür quitte son Alsace natale pour venir s’installer à Rennes où il fonde les imprimeries Oberthür.

Le déclic intervient en 1854 avec la sortie du premier almanach des Postes. « Le génie de François-Charles Oberthür est d’avoir senti le potentiel commercial de cet almanach. Il en a fait un produit de consommation de masse, notamment grâce à l’aide du réseau de distribution des facteurs », souligne Alison Clarcke, conservatrice en charge de l’exposition.

L’almanach des PTT de l’année 1952. - Musée de Bretagne

L’hôtel particulier de la famille devient un parc municipal

Présent dans presque tous les foyers français, c’est cet almanach qui assurera pendant de nombreuses années la prospérité de la famille Oberthür. Le succès aidant, François-Charles Oberthür et son fils René se font alors ériger un superbe hôtel particulier et l’immense jardin qui va avec rue de Paris, à quelques mètres de l’imprimerie familiale. Le parc Oberthür devient finalement la propriété de la ville en 1960, avant d’être ouvert au public en 1977.

Le parc Oberthür est ouvert au public depuis 1977. - Musée de Bretagne

La liquiditation judiciaire de l’entreprise en 1983

Si le nom d’Oberthür reste lié à l’almanach des Postes, la famille a développé au fil des années son offre de produits, en imprimant des brochures commerciales, des documents administratifs et même des billets de banque. La saga familiale s’achève finalement en 1983 avec la liquidation judiciaire de l’entreprise, qui compte à l’époque 1.300 salariés.

Mais le nom d’Oberthür continue toujours de résonner à Rennes avec les sociétés Oberthur Fiduciaire, qui produits des billets de banque et des documents sécurisés, et les éditions Oberthur, spécialisée dans les agendas et les calendriers. Si les deux entreprises portent toujours ce nom glorieux, elles n’ont en revanche plus aucun lien avec la famille Oberthür.