Rennes: Après sa spectaculaire évasion, le caïd Stéphane Goetz prolonge son bail en prison

JUSTICE Le jeune homme a été condamné pour des violences commises en détention…

C.A.

— 

L'intérieur de la prison de Rennes-Vezin.
L'intérieur de la prison de Rennes-Vezin. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Il n’a pas encore 30 ans, mais compte déjà 24 condamnations sur son casier judiciaire, dont la moitié des faits ont été commis lorsqu’il était mineur. Lundi, le tribunal correctionnel de Rennes a de nouveau condamné Stéphane Goetz à deux ans de prison et demandé son maintien en détention pour avoir porté des coups de couteau à un codétenu de la prison de Rennes-Vezin.

Le jeune homme, né à Nancy et arrivé à Brest lorsqu’il avait 13 ans, voit ainsi sa date de sortie reportée à 2028. Et encore, sa dernière évasion n’a pas été jugée. En novembre 2013, il s’était échappé lors de son transfert à la prison de Nantes. Il n’avait été retrouvé que dix mois plus tard aux Pays-Bas.

« Je fais tout pour m’en sortir »

« C’est cette histoire qui m’a fait partir en vrille », explique le jeune homme à propos de son altercation avec un codétenu. Ce lundi, on lui reproche d’avoir porté des coups de couteau à un autre homme incarcéré à la prison de Rennes-Vezin le 21 janvier 2013. Egalement blessé au visage par des coups de tesson de bouteille, le jeune homme assure n’avoir rien fait. « Aujourd’hui, je fais tout pour m’en sortir. J’ai un fils, une femme, j’ai passé mon bac et je prépare une licence d’histoire pour devenir tailleur de pierre. Cette histoire, elle m’a détruit. C’est pour ça que j’ai voulu m’évader », poursuit le jeune homme devant le tribunal. En octobre dernier, il avait déjà écopé de sept ans de prison pour enlèvement et séquestration.

«C'est lui qui m'a agressé»

Décrit comme « un leader » et « une personne très respectée en prison », Stéphane Goetz avait été transféré à la prison du Mans après cette affaire, puis à Nantes, jusqu’à ce qu’il s’évade. « C’est lui qui m’a agressé et c’est moi qui suis jugé », a critiqué le prévenu. L’homme qui l’accuse était absent de l’audience. « Mon client a 17 condamnations à son casier. Mais il n’est pas responsable de tous les démêlés de ce monsieur », a taclé l’avocat de la victime Me William Pineau. Stéphane Goetz a été condamné à deux ans de prison supplémentaires.