Algues vertes en Bretagne: Les nitrates moins présents dans les cours d'eau

ENVIRONNEMENT Un plan de lutte vient de s'achever...

C.A.

— 

Ramassage d'algues vertes sur la plage de Saint-Michel-en-Grève en 2011.
Ramassage d'algues vertes sur la plage de Saint-Michel-en-Grève en 2011. — LIONEL LE SAUX / SIPA

Après une période noire, le phénomène des algues vertes a été beaucoup moins important ces dernières années en Bretagne. Si les conditions climatiques y sont probablement pour quelque chose, on notera également que le grand plan de lutte entamé en 2010 a sans doute porté ses fruits.

>> A lire aussi. Algues vertes : Non-lieu demandé après la mort d’un homme

Voté pour cinq ans, ce plan vient de prendre fin et un bilan a été dressé par la préfecture de région chargée de piloter les opérations. Ce rapport confirme notamment « la baisse des concentrations en nitrates dans les cours d’eau qui drainent les bassins-versants ». Et ce sur toutes les zones étudiées, mais si le bassin du Horn (Finistère nord) présente des concentrations toujours élevées.

Les surfaces couvertes par les algues vertes en Bretagne. - Préfecture de région Bretagne

 

Dans son bilan, la préfecture salue également « la diminution des surfaces couvertes par les algues vertes sur les plages bretonnes ». Alors que plus de 4.000 hectares étaient couverts en 2008, le chiffre est tombé à 1.600 en 2014. Le plan de lutte sera finalement prolongé jusqu’en 2016. Un nouveau plan devra également être élaboré pour la période 2017-2021.